• 01.75.64.08.00
  • contact@e2time.com

Brown-Out, s'épuiser au travail

Brown-Out, s'épuiser au travail

Vous connaissiez le burn-out et le bore-out, mais connaissez-vous le brown out ?

Le burn-out a provoqué de nombreux débats dans notre société. Ce syndrome d’épuisement professionnel a beaucoup fait parler de lui ces dernières années. Le collaborateur est envahi par une fatigue importante, un sentiment d’échec et d’incompétence, le menant à la perte de motivation en entreprise.
Puis, après le burn out, a émergé le phénomène inverse, le bore out. Les tâches n’intéressent plus le salarié qui sent sa motivation partir peu à peu et l’ennui s’installe. Le bore out risque d’être très fréquent puisque nous sommes face à des générations, les générations Y et Z qui ont besoin d’être constamment stimulées au travail et qui s’ennuient très rapidement devant les missions proposées. Mais pas facile de dire à son manager que l’on s’ennuie au travail. De telles remarques peuvent être mal perçues et source de malaise. Pourtant, il est important de constater que son collaborateur est satisfait au travail. Dans le cas contraire, il est essentiel de capter les différents signaux pour pouvoir agir rapidement, avant que le burn out ou le bore out arrivent. Récemment, un nouveau syndrome a fait son apparition au sein des entreprises, le Brown out.

Le Brown-out, un nouveau fléau ?

Outre le burn out et le bore out, voici le brown out. Vous n’avez jamais entendu ce mot ? Il a fait son apparition en 2016 dans les établissements professionnels. Le brown out qu’on peut traduire littéralement par une baisse de tension, est la baisse de motivation dans un emploi dont les taches son répétitive et perdent de l’intérêt aux yeux du collaborateur. Des reportings incessants, des missions qui ne se diversifient pas et votre travail vous semble absurde. Le collaborateur restera alors fonctionnel mais n’aura plus le cœur à travailler. Toute excuse sera bonne pour ne plus se présenter au travail ou ne plus participer aux réunions ou nouveaux projets. 
Une des causes les plus fréquentes est le nombre trop important de tâches ennuyeuses. Le collaborateur n’en verra plus le bout et son travail n’aura plus de sens. Cela est d’autant plus dangereux quand les tâches ne sont plus en cohérence avec nos propres valeurs. 
Chacun a besoin d’étapes stimulantes au niveau professionnel. 

Brown-out, parlez-en avant de le subir !

La meilleure façon de lutter contre le brown out reste l’anticipation. Il est important en tant que Manager d’avoir un bon suivi de ses collaborateurs. Des points doivent être régulièrement planifiés pour définir les missions et le travail demandé correspond au poste du collaborateur.
Il est évident qu’une personne qui travaille toujours sur le même type de tâches verra sa motivation baisser jusqu’à disparaitre.
On parle souvent du bien être en entreprise. Le bien être semble prendre la place centrale au travail. Les statistiques sur le bonheur au travail éclosent. 
En France, on estime que les salariés sont pour la plupart ravis de leur emploi. Une enquête Ifop dévoile en 2016 que 75% des Français étaient satisfaits au travail. Les entreprises investissent dans leur bien-être. Salle de détente, baby-foot, évènement, projets personnels développés en entreprise, elles sont à leur écoute en espérant que le personnel prenne du plaisir à s’investir dans leur travail.
C’est pourquoi il nécessaire d’avoir un feedback sur le travail et l’organisation. Selon une étude menée par Deloitte et Cadremploi, 7 salariés sur 10 estiment ne pas être reconnus à leur juste de valeur. 

De nouveaux fléaux s’installent dans nos entreprises. Une charge de travail trop élevée, une démotivation, le stress, ou encore la perte d’énergie peuvent vite entraîner la perte d’implication du personnel. 
La communication et l’anticipation restent les clés d’une organisation optimale et d’une motivation certaine. Il est important d’attribuer les tâches en fonction des compétences et de la capacité à les réaliser. Le brown out est d’autant plus dangereux qu’il peut toucher un leader ou toute une équipe. N’hésitez pas à challenger vos collaborateurs, à les faire sortir de leur zone de confort afin qu’ils soient heureux de se rendre au travail. Et vous, qu’est-ce qui vous motive à aller au travail ?

2018 e2Time.com | Tous droits réservés