• 01.75.64.08.00
  • contact@e2time.com

Et si on osait le télétravail ?

Et si on osait le télétravail ?

C’est le sujet du moment avec les intempéries, la nouvelle tendance ! Plus qu’une tendance même, c’est en passe de devenir une partie indissociable de notre manière de travailler dans les prochaines années. Le télétravail s’installe dans nos entreprises et les collaborateurs semblent l’apprécier.

Selon une étude menée par le cabinet de conseil RH Kronos, le télétravail en France concerne environ 15% des salariés. Très demandé, il offre un autre cadre de travail, diminuant le stress et augmentant la productivité. Le télétravail, de plus en plus plébiscité par les français Le télétravail est de plus en plus apprécié par les salariés, si l’on en juge de part les différentes études menées sur le sujet. Considéré comme un vrai plus à leurs yeux, de réels bienfaits ont été démontrés, tant pour les collaborateurs, que pour les sociétés le pratiquant. Les français passent beaucoup de temps dans les transports pour se rendre sur leur lieu de travail. Avec plus d’une heure de transport par jour en moyenne, les français se passeraient bien de ce temps gaspillé, et parfois des tensions inutiles. Le télétravail permettrait donc une réduction moyenne de 40 minutes soit une augmentation du temps de travail de 2.5%. Ce temps gaspillé dans les transports serait redistribué dans le temps de travail du collaborateur. En outre, il engendrerait une baisse d’absentéisme dans les entreprises de 5.5 jours par an.

Quelles sont les nouvelles obligations employeurs ?

Le Gouvernement a pris récemment des mesures afin de favoriser le télétravail. Des modifications ont été apportées dans l’Ordonnance n° 2017-1387 du 22 septembre 2017 relative à la prévisibilité et la sécurisation des relations de travail. Il est désormais possible de demander à exercer du télétravail de façon occasionnelle, sous réserve d’acceptation de l’employeur. Le télétravail doit être mis en place dans le cadre d’un accord collectif ou d’une charte rédigée par l’employeur. Le collaborateur qui effectue du télétravail conserve les mêmes droits qu’un collaborateur dans les locaux de l’entreprise. En cas d’accident, la loi prévoit la même mesure que sur le lieu de travail. Celui-ci est donc reconnu comme un accident de travail puisque que le domicile devient le lieu de travail sur cette période donnée. L’employeur qui refuse d’accorder du télétravail à un collaborateur dont ce type d’organisation peut correspondre à son activité devra justifier son refus.

Le télétravail, qu’est-ce qu’on y gagne ?

On a démontré que le travail présentait de nombreux avantages. La perte de temps dans les transports, notamment dans les grandes villes, réduit la durée du temps de travail des collaborateurs. Ce temps économisé leur fera gagner jusqu’à plusieurs heures par jour. La sieste pendant la journée ! 15 min de sieste par jour, ça rend productif. Tout le monde le sait mais personne ne le fait. Pourquoi ? Parce qu’on dit que faire une sieste après le repas, c’est être productif toute l’après-midi mais les bureaux ne sont pas adaptés. Peu de structures disposent d’un espace pouvant accueillir les employés afin qu’ils se reposent. Et puis, il faut admettre également que ce n’est pas très bien perçu de tous. Le télétravail offre également une pause dans la semaine ou le mois. Le fait de ne pas se déplacer au bureau engendre un sentiment plus important de liberté pour le salarié.

Qui ne rêverait pas de travailler depuis son canapé ?

Par ailleurs, le salarié pourra travailler au calme, sans le bruit qui l’entoure, au milieu d’un open space. Il a été souligné dans plusieurs études, qu’un employé détendu est un employé plus performant. Permettre au salarié de travailler dans un environnement qui lui est confortable et connu pourra développer un épanouissement personnel. Par conséquent, d’être plus impliqué dans son entreprise, car il se sentira reconnu et digne de confiance de la part de son employeur. Le télétravail, mieux encadré par la loi, devrait se développer dans les entreprises dans les années à venir. Les salariés comme les entreprises trouvent réciproquement un intérêt dans cette nouvelle méthode de travail qui permet aux salariés de travailler dans des conditions qui leur sont propres, et sans stress. Cependant, attention au risque d’isolement du salarié à force d’être sans cesse coupé de son équipe. Le télétravail doit rester occasionnel. Il suffira donc d’équilibrer les deux modes de travail différents pour que le salarié soit entièrement comblé.

2018 e2Time.com | Tous droits réservés