• 01.75.64.08.00
  • contact@e2time.com

Travailler en musique, une bonne idée ?

Travailler en musique, une bonne idée ?

De très nombreuses entreprises imposent à leurs salariés un fonctionnement en « open space », facilitant les échanges entre collègues, et pour une meilleure circulation de l’information au sein des équipes.

Cependant, un open space peut vite devenir un endroit très bruyant, grouillant d’informations parasites, de rires et empêchant certaines fois, de se concentrer pleinement. Une étude datant de 1972, réalisée par J.G Fox et E.D Embrey dans le domaine de l’industrie, a montré que dans le cas de certaines tâches répétitives, la musique permettait aux ouvriers d’être plus efficaces dans leur travail. Alors pourquoi cette amélioration ?
La musique n’est-elle pas censée être considérée comme un parasite auditif et inutile dans le monde professionnel ?


La musique, un outil à bannir du bureau ?

Logiquement, aux vues des évolutions des modes de travail, si la musique avait été un réel frein à la productivité des employés, les employeurs l’auraient interdite depuis bien longtemps. C’est donc qu’elle apporte quelque chose à titre personnel à l’employé, à l’humain, et ses avantages sont loin d’être négligeables. La musique et ses effets sur le cerveau Les mélodies et sons musicaux ont un rôle favorable sur la mémorisation et l’apprentissage des connaissances diverses. En effet, lors de l’écoute de musique, des études réalisées par H. Platel, ont montré que les zones de cerveau les plus stimulées et sollicitées sont celles de l’Hippocampe. L’Hippocampe, rappelons-le, est la région de la mémoire.

"Coldplay, groupe le plus écouté au travail"


Par conséquent, Platel dit que « dans un contexte de travail, on peut, en écoutant de la musique, solliciter les circuits de la mémoire et mettre en état de réceptivité le cerveau pour que des tâches intellectuelles paraissaient moins fatigantes. » Au niveau neurologique, il serait donc prouvé que la musique stimule non seulement la zone de la mémoire, mais aussi le cortex auditif, permettant une meilleure réactivité et concentration. Le plaisir, un bien être productif Nous venons de voir que la musique a une influence directe sur le cerveau, mais il serait mentir que d’affirmer que c’est la seule raison de la possible augmentation de productivité des salariés. En effet, un point non négligeable est à souligner, celui du plaisir à l’écoute d’une bonne musique.

Que le salarié éprouve du plaisir lui permettra non seulement d’être plus épanouit dans sa tâche, mais d’augmenter sa créativité et confiance en lui. Et qui dit meilleure confiance en soit, dit plus de propositions professionnelles. La musique peut donc aussi être source d’inspiration. L’isolation, ça a du bon Quelques fois, un silence total permet de mieux s’imprégner d’un travail à faire et il sera donc préférable de couper toute musique afin de mieux se concentrer. Malheureusement, nous en parlions précédemment, les open spaces ne sont pas toujours les meilleurs endroits pour bénéficier d’un climat silencieux. Avoir son casque permettra ainsi de s’isoler et se concentrer sur sa tâche dans un environnement un peu plus « neutre » et avoir un effet positif sur la concentration. Une musique « constante » et sans son trop aïgue ni agressif aura un effet très positif sur la concentration. Aujourd’hui c’est Coldplay qui est le groupe le plus écouté au travail, suivi par Adèle, et Ed Sheeran.

Il existe également des playlists spéciales, réalisées sur Spotify ou Deezer, à destination des professionnels. Mais alors, la musique serait-elle obligatoire pour une bonne productivité ?

Nous pensons qu’il n’y a pas de bonne, ou de mauvaise situation… Malheureusement, comme toute bonne chose, il ne faut pas en abuser. Une musique avec des paroles compréhensibles, aura l’effet recherché inverse. Elle aura plus tendance à déconcentrer la personne si elle doit rédiger un compte rendu, ou un email important si elle a le risque d’être perturbée par des paroles de musique. De plus, il faudra bien veiller à respecter la politique de l’entreprise. Si l’entreprise n’a pas pour habitude d’avoir des collaborateurs portant un casque toute la journée, veillez à ne pas vous mettre vos collègues à dos, qui pourront penser que vous n’êtes pas quelqu’un d’ouvert. Enfin, écouter tout le temps de la musique peut perdre ses effets positifs si tout le temps utilisé. Le moment le plus approprié pour écouter de la musique restera celui de la réalisation d’une tâche plutôt répétitive.

Alors quelle musique choisir ?

Préférez des musiques enjouées, dynamiques, sans parole, ou d’ambiance. Utiliser la musique (sur vos écouteurs ou votre casque) pour vous isoler des bruits ambiants susceptibles de vous déconcentrer. Et surtout, n’hésitez pas à sortir de votre bulle pour échanger avec vos collègues et conserver cet esprit d’équipe.

2018 e2Time.com | Tous droits réservés